Pourquoi choisir un guidage de pêche ?

pêche en truite area guidage truite

Depuis deux ans, j’ai pris l’habitude d’agrémenter mes courtes vacances par des instants de pêche. Je me suis longtemps questionné sur comment :

  • Apprivoiser une nouvelle méthode de pêche dans un environnement inconnu ?
  • Ne pas se tromper dans le choix des techniques et/ou des leurres ?
  • Obtenir des résultats dans des temps très brefs ?

Le guidage de pêche, une solution intéressante

Je recommande de choisir un guide qui vit sur place. En effet, il connaît les lieux et les secteurs qui donnent du résultat au moment où vous venez pêcher chez lui. Il pêche là depuis de nombreuses années, et tout au long de la saison. Il fera son maximum pour que son client prenne du poisson.

Il est là pour vous faire partager ses connaissances tant sur l’apprentissage d’une technique ou d’un matériel (tel qu’un sondeur) que sur le milieu aquatique. Ce qu’il vous transmettra pourra vous servir sur vos parcours habituels de pêche. De retour chez vous, vous aborderez probablement la pêche sous un autre angle.

Mes expériences

Joli bar pris par Georges pendant guidage en Bretagne

Un très joli bar pris au lever du jour dans l'archipel des Glénans

 Franchissant les quelques barrières financières et psychologiques qui me retenaient, j’ai donc expérimenté trois guidages de pêche dans trois configurations et zones géographiques différentes :

Prestation et pêche pratiquée

Temps de pêche - Période

Nombre de personnes

Le guide

Le lieu

Le coût

Pêche à la truite + 2 nuits en location gîte 3 épis

10 heures / Une journée de guidage

3 personnes

Guillaume VERNET

Cantal

355 €

Pêche du bar en bateau

6 heures / Le matin au soleil levant

1 personne

Stéphane MACREZ

Bretagne (Archipel des Glénans)

180 €

Pêche en Guadeloupe, abord de mangrove

6 heures / L'après-midi et couché du soleil

2 personnes

Vincent VAILLANT

Baie-Mahault / Guadeloupe

260 €

 De ces trois expériences, j’ai retiré un réel plaisir et j’ai appris à chaque fois des techniques de pêche que je ne connaissais pas avant ou que je ne savais pas vraiment maîtriser.

À chaque session je n’ai fait aucun capot, et plus encore j’ai toujours fait de belles prises voir manqué de très jolis poissons par manque d’expérience. C’est la pêche !

Ces professionnels vous offrent la possibilité de pêcher avec votre propre matériel ou de vous prêter le leur. À chaque fois que j’ai amené mon matériel, au final je ne l’ai pas utilisé. Le matériel fourni était d’excellente qualité.

barracuda pris par Georges pendant un guidage en Guadeloupe

Un des nombreux poissons pris lors de mon voyage en Guadeloupe : un barracuda ! 

Le coût "abordable" d'un guidage de pêche

Le principal frein à la décision de faire appel aux services d’un guide de pêche est le prix à payer pour l’aventure. C’est un budget  ! Mais faîtes le calcul, en moyenne 6 heures de pêche revient à 150 euros, soit 25 euros de l’heure.

N’oublions pas qu’ils ont des charges de fonctionnement (20 à 25 %). Finalement, une partie de pêche de 6 heures rapporte au guide de pêche une moyenne allant de 80 à 100 euros, soit entre 13 à 15 euros de l’heure. Il faut donc beaucoup travailler pour se faire un salaire correct…

Le prix comprend le prêt du matériel (canne, moulinet, leurres) et la mise à disposition d’un bateau sans que vous ayez à payer de suppléments. Les guides, pour certains, concluent des partenariats avec des marques distribuant du matériel de haute qualité dont vous pourrez profiter.

Conseils à suivre

Pour bien vivre cet instant privilégié, il faudra souvent se mettre dans certaines conditions, qui vous permettrons de vivre une expérience inoubliable. Je vous recommande :

  • D’écouter tous les conseils distillés par  le guide de pêche et de vous fier à ses recommandations, sous peine de passer à côté d’une belle session. N’oubliez pas que vous êtes sur leur terrain de jeu/travail. Ils connaissent parfaitement les spots et les conditions de pêche. Faîtes-leur confiance !
  • De vous lever tôt. L’aventure commence quand le soleil n’est pas encore levé.
  • De faire un peu de route. En effet, les spots de pêche ne sont pas souvent là où nous sommes basés en vacances. Il faut souvent prendre la voiture pour rejoindre le point de rendez-vous situé à plusieurs kilomètres.
  • D’accepter de pêcher avec le matériel fourni.
  • D’avoir le pied un peu marin si vous pêchez en mer en embarcation. Pour ne pas gâcher bêtement une sortie en bateau, attention à la loi des « 5 F » : froid, faim, frousse, foif (😅) et fatigue. Si avant d’embarquer, vous ne souffrez d’aucun de ces maux, tout devrait bien se passer.

Votre guide se donnera à fond pour vous faire ferrer du poisson. Mais, n’oublions pas ce que nous aimons dans la pêche : l’imprévisible. Et parfois, ça peut être des pêches difficiles. Soyez aux aguets sur les touches ! Vous aurez des opportunités et… des ratés ! Be focused !

En conclusion

Je compte bien continuer à vivre ces expériences de pêche qui sont nourrissantes, passionnantes et enrichissantes au possible !

De plus, je trouve qu’il est primordial de faire vivre des gens passionnés comme ces guides, pour nous pêcheurs qui demandons à nous perfectionner et voir des poissons qui nous font rêver.

Merci à vous, les guides de nous faire rêver et continuez à faire votre travail toujours avec passion.

 © Article rédigé par : Georges Baudvin


1 commentaire


  • Deschodt Philippe

    Merci pour cet article très enthousiasmant qui m’incite à faire part de mon ressenti. Je rejoins Georges sur tous ses points et j’encourage également les pêcheurs à franchir le pas et se laisser porter par cette expérience magique du guidage. Dans nos vies de pêcheurs nous sommes souvent (à tort) convaincus que la répétition des sorties nous suffit pour apprendre sur le tas. Bien évidement l’école de la nature nous rend humbles et nous amène du coup à nous dépasser et à forger notre expérience. On finit tous par progresser. De plus, aujourd’hui nous avons pléthores de sources pour apprendre (web, vidéos tutos, chaines You Tube…). Cependant une journée avec un guide est une expérience d’apprentissage exceptionnelle et sans commune mesure. Je n’ai jamais autant appris (et aussi vite) en une journée avec un guide que depuis que j’ai commencé à pêcher (et ce depuis l’âge de 5 ans!). Je me suis décidé la première fois grâce à un ami pêcheur qui par relation interposée connaissait un guide de pêche à la mouche en Isère. Je ne connaissais pas cette technique (étant multi-pêche mais surtout aux leurres) qui me paraissait de prime à bord difficile d’accès (tant il faut acquérir des notions d’entomologie et la connaissance du matériel et des montages). Bref je n’avais jamais passé ce cap-là, même si j’étais très attiré par cette pêche. Et bien en une journée, grâce à un guide très pointu et très pédagogue, j’ai réussi à lancer la soie, apprendre une dérive et prendre mes premières truites en nymphe au fil. En fait c’était pour moi le point zéro d’un nouveau départ à la pêche, une nouvelle page de mon histoire de pêcheur avec des sensations inédites (une truite prise avec une canne à mouche procure des sensations formidables). Ce jour-là a été tellement spécial que cela dépassait le seul objectif d’apprendre une nouvelle technique. Cela m’a aussi permis de nouer une relation chaleureuse, passionnante, nourrie d’échanges instructifs. Nous avons pu échanger à la fois avant mais aussi après le guidage et c’est une chance de pouvoir échanger avec un expert sur la biodiversité, le milieu aquatique, le comportement du poisson…depuis ce jour, je me suis équipé aussi avec ses conseils, j’ai reproduit simplement les basiques et j’ai continué à prendre des truites sur d’autres rivières (j’ai même très souvent pris du poisson en tant que débutant alors que mes amis ne touchait rien en pratiquant leur technique habituelle…)
    Pour ce qui est du tarif, c’est toujours une question légitime que je me suis bien évidemment posée. Si notre passion nous conduit habituellement vers l’achat d’un nouvel équipement, soit pour renouveler son matériel ou soit par pur plaisir, ce budget (ou selon les facilités de chacun, une partie de ce budget) peut aussi s’orienter vers ce choix du guidage, car finalement on l’investit aussi au service de notre passion (une session avec un ami est aussi un moyen de remiser le prix de la prestation).Il y a aussi l’idée de se faire offrir un guidage pour une occasion particulière, plusieurs amis ou membres d’une famille se regroupent pour faire un cadeau au même titre qu’une activité à sensations comme c’est souvent le cas. Depuis ce jour, j’en suis à mon troisième accompagnement et j’envisage régulièrement de renouveler l’expérience. En France nous avons la chance d’avoir des guides exceptionnels, qui nous emmènent dans des lieux préservés magnifiques et qui partagent tout leur savoir avec une grande générosité et à chaque fois une grande convivialité.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés