Engagez-vous, devenez bénévole d'une AAPPMA !

bénévoles travaillant sur la protection du milieu aquatique

Voilà un slogan emprunté aux militaires à une période trouble de l’histoire mondiale. Il y a derrière ce slogan une volonté à mobiliser les hommes et les femmes d’un pays à rejoindre les forces armées afin de défendre des valeurs communes.

L’engagement dans une cause ne concerne pas uniquement les valeurs patriotiques, nous avons tous des valeurs, des idées ou une identité à défendre.

Mes idées et mes valeurs m’ont conduit à m’engager en 2011. Dès le début, j’ai contribué à faire connaître les actions de mon AAPPMA par le biais de mon blog personnel. Par mon travail et mon implication dans presque toutes les actions de mon association, j’ai su gagner le respect et l’écoute pour proposer mes idées. J’ai été invité à participer aux réunions du conseil avant d’y être élu. Le Président m’a alors confié la mission de contribuer à développer la communication, c’est ainsi qu’un né le blog. En 2015, le secrétaire de l’époque, après plus de 20 ans à cette fonction, a souhaité prendre une retraite bien méritée. C’est désormais moi qui assure cette fonction, apportant mes connaissances et mon savoir-faire. Je peux témoigner que le bénévolat vous enrichi tout autant que le monde professionnel, en vous faisant rencontrer des personnes de toutes origines réunies pour la défense d’une passion commune.

Tout le monde peut apporter quelque chose à son association, je vais vous présenter dans quels domaines.

Les domaines d'actions

La défense et protection des milieux aquatiques

Voilà l’une des missions essentielles déléguées par l’Etat aux Associations Agréées de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA). Cette défense peut prendre plusieurs formes :

  • La garderie,via la fonction de Garde de Pêche P Ce bénévole assermenté assure un contrôle du respect de la réglementation pêche sur les lots gérés par l’AAPPMA et peut-être amené à intervenir pour constater les infractions au code de l’environnement (pollution).
  • La participation au suivi piscicole(pêche électrique) au côté des techniciens de la fédération. 
  • La réalisation de travaux d’entretien des berges, le ramassage de déchets et l’élimination sélectives des embâcles.
  • La réalisation de travaux de restauration, tels que la réalisation d’épis en berge visant à réduire la largeur du lit mineur et créer de nouvelles caches.
  • La réalisation de travaux assurant la continuité écologique(je vous invite à lire l’article de Pierre Bournigaud sur le sujet).
  • La réalisation d’aménagements permettant de faciliter la remontée des poissons vers les zones de fraie.

La formation des générations futures

formation des générations futures par les bénévoles

Une AAPPMA peut encadrer un Atelier Pêche Nature ou fournir des bénévoles pour aider un animateur pêche de la Fédération Départementale à encadrer un groupe de jeunes.

Une AAPPMA peut organiser une fois par an, une manifestation dans le cadre national de la Fête de la Pêche (en juin de chaque année).

La communication

Voilà l’un des points noirs de la plupart des AAPPMA, la communication se résume trop souvent à un article dans un journal local et/ou à un affichage en mairie. 

À partir du 1er Janvier 2019, la vente des cartes de pêche ne pourra se faire que par internet. Cela va offrir l’opportunité à chaque secrétaire d’AAPPMA de disposer d’un fichier informatisé d’adresses mail qui devraient grandement faciliter la communication vers les adhérents. C’est déjà le cas dans nombre d’associations.

Les besoins en la matière peuvent être de collaborer à la rédaction d’une newsletter, d’un blog, d’une page Facebook… les jeunes générations plus habituées à ces technologies ont beaucoup à apporter dans ce domaine. 

En tant que média digital, Fishare peut contribuer à véhiculer l’information de certaines AAPPMA ou Fédérations Départementales en reliant les nouvelles.

Cela reste néanmoins, le rôle du Président et du Secrétaire de l’AAPPMA de faire connaître les actions menées, les dates d’assemblées générales, de travaux…

Le fonctionnement de l'association

Le conseil d’administration est composé de 7 à 15 membres élus en assemblée générale. Pour l’intégrer il faut au minimum avoir pris sa carte de pêche pendant 2 ans consécutif dans votre AAPPMA.

Le bureau est composé au minimum d’un PrésidentVice-PrésidentTrésorier et Secrétaire. Ils sont élus parmi les membres du conseil d’administration à bulletin secret.

Les commissions sont créées par le conseil, sauf l’une d’entre elles qui est définie par les statuts. Il s’agit de la commission du contrôle des comptes.

Tout cela exige d’avoir une grande disponibilité de temps, ce qui implique :

  • De s’efforcer d’être présent à toutes les réunions pour participer activement aux prises de décisions qui font vivre et avancer l’association.
  • D’être force de propositions en amenant ou animant des projets. 

Lorsqu’on est actif (salarié, chef d’entreprise, étudiant…) il est plus difficile d’être administrateur ou membre du bureau que lorsque l’on est retraité. C’est pour cela que les AAPPMA sont gérées en grande partie par des personnes de plus de 65 ans. C’est selon moi une force. Ces hommes ont eu une vie professionnelle pendant laquelle ils ont acquis une expérience et des connaissances ou des savoirs qu’ils peuvent mettre à disposition d’une association.

Nous ne devons pas nous diviser mais nous unir entre les générations pour que notre loisir grandisse.

 

Comment devenir bénévole ?

  • Prendre contact avec le Président de votre association de pêche (numéro de téléphone présent sur le dépliant fourni avec votre carte de pêche ou sur le site de votre fédération).
  • Se rendre à l’assemblée générale qui se déroule entre décembre et fin mars de chaque année. La date est souvent indiquée sur le dépliant, vous pouvez même recevoir une convocation papier ou mail si vous êtes adhérents d’une association dynamique. 

I have a dream...

Tout comme Martin Luther King, j’ai fait un rêve… Le mien est de voir un jour prochain tous les pêcheurs se rassembler et se mobiliser pour la défense de nos rivières ou plans d’eau, pour partager leur savoir au plus grand nombre.

Arrêtons de nous diviser parce que nous ne pratiquons pas la même pêche, que nous ne pratiquons pas le relâche systématique de nos prises… chacun est persuadé que sa façon de voir est la meilleure. Il est temps de faire fit de nos différences et de nous rassembler pour ce qui nous réunis.

J’ai fait le rêve que demain chaque pêcheur prenant une carte « majeur » donne gracieusement une demi-journée de son temps libre à son association pour une action qui lui tient à cœur. Qu’est-ce une demi-journée dans une année ? Mais je sais que 1 000 000 de demi-journées et de nombreux projets pourront s’accomplir pour le bien de tous.

Tout dépend de vous ! Vous pouvez laisser faire les autres… mais vous pouvez aussi décider de vous engager ! De vous rengagez ! Les choses ne bougeront qu’avec la volonté des hommes et des femmes de ce pays. 

Alors en 2018 devenez bénévole !

© Article rédigé par : Franck Labadie


    Laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés