Qu'est-ce qu'une pêche électrique d'inventaire ?

Dans ce passionnant sujet mis en lumière par nos confrères de Scarna Fishing, on découvre la mobilisation nécessaire pour une bonne (excellente) gestion des populations de truites dans un cours d’eau du département par le moyen de la pêche électrique. 

La Fédération de Pêche de l’Aveyron apporte toute son énergie et son professionnalisme afin de suivre régulièrement l’évolution des populations des poissons sur ce cours d’eau. Un important matériel et de nombreux acteurs professionnels et bénévoles sont réunis pour capturer, identifier, mesurer les poissons, et étudier les caractéristiques du tronçon de rivière en question.

Ainsi, agents techniques de la fédération, hydro biologistes aidés par des bénévoles de la première heure se retrouvent le temps d’une journée pour recenser de façon très précise le nombre de poissons, leur biométrie et la densité sur ce secteur. D’autres relevés sont effectués sur la rivière elle-même afin de déterminer si les conditions d’habitats et d’abris sont favorables pour la vie et le développement pérenne des poissons. Une action qui nécessite d’être très bien coordonnée afin de limiter dans le temps le recensement des poissons qui quittent l’espace de quelques minutes leur habitat. La rapidité de cette action, orchestrée par ces professionnels précautionneux leur permet de retrouver sans dommage leur lieu de vie. Ces éléments de mesure archivés sont essentiels pour un bon suivi du cours d’eau et de ses populations (juvéniles et adultes) et servent également à mettre en place des actions correctrices profitables ou duplicables dans d’autres cours d’eau. Les données recueillies lors de cette pêche électrique viennent également agrémenter les données de l’Agence de l’Eau du territoire, les différents syndicats des bassins versants rattachés à ce cours d’eau et les conclusions viennent agrémenter le PDPG (Plan Départemental pour la Protection des Milieux aquatiques et la Gestion des Ressources Piscicoles) : https://www.pecheaveyron.fr/download/milieu_/aménagement/Flyer%20PDPG_FNPF.pdf

Il y a en moyenne 1500 points d’analyse et de surveillance sur le réseau hydrographique en France. La fréquence de ces relevés s’établit en moyenne une fois tous les deux ans. Autant dire que chacun des relevés est précieux lorsqu’il n’est pas faussé par des épisodes de crues ou de sécheresses à répétition, phénomènes imprévisibles qui viennent fausser les statistiques et les moyennes observées.

Toutes ces données permettent à chaque Fédération de faire des états des lieux sur les différents cours d’eau (appelles station réseau) référents afin d’échanger avec les partenaires institutionnels et les AAPPMA pour enclencher des actions nécessaires de restauration, de protection ou de sauvegarde des milieux aquatiques.