1

L’accessoire très utile à la pêche : les lunettes polarisantes

L’observation est l’une des clefs menant à la réussite que vous pratiquiez le street-fishing ou n’importe qu’elle autre pêche aux leurres. Et pour bien observer, lorsqu’on est un pêcheur du bord, l’usage d’une paire de lunettes polarisantes est un réel plus.

À quoi sert une paire de lunettes polarisantes ?

Une paire de polarisantes c’est d’abord une paire de solaires qui sert à protéger vos yeux des rayons du soleil. Ces lunettes de soleil ont subi un traitement pour atténuer la réverbération et améliorer la perception des contrastes.

Dans la situation où l’eau est limpide, les polarisantes vous permettront  :

  • de distinguer les caches potentielles (blocs rocheux, racines baignantes, souches, herbiers,…)
  • d’identifier la nature du fond (sablonneux, rocheux,…)
  • d’identifier qu’un poisson suit votre leurre ou qu’il a bougé à son passage
  • de suivre votre leurre des yeux et de savoir qu’il évolue bien à la profondeur souhaitée

J’ai eu l’occasion de prêter mes lunettes à des amis pêcheurs ayant investi dans un modèle d’entrée de gamme et pour eux, la différence était flagrante. Dans des conditions de luminosité faible (zone ombragée par temps couvert par exemple) ma paire de lunettes leur permettait de voir des détails qu’ils ne voyaient pas avec les leurs.

En résumé, les lunettes polarisantes vous fournissent des informations que vous ne percevrez pas nécessairement sans elles. La qualité du verre fera la différence entre deux paires de lunettes polarisantes.

Quelles sont les qualités d'une bonne paire ?

La légèreté

Vous allez la porter plusieurs heures. Vous ne devez pas être gêné par son poids.

A mon sens la légèreté correspond à une paire de lunettes faisant moins de 30 grammes (monture et verres).

L'ergonomie

Vous devez l’essayer en magasin pour vérifier que l’écartement des branches corresponde à la largeur de votre crâne. Les branches ne doivent pas non plus vous blesser l’arrière des oreilles.

Elimination des rayons lumineux parasites

La monture doit être enveloppante pour aussi éliminer les rayons lumineux venant de côté. Ces rayons pouvant vous éblouir et vous gêner en action de pêche. L’utilisation d’un chapeau, avec une large visière aide à éliminer les rayons lumineux venant du dessus. 

La photo ci-dessus vous montre la paire à ma vue que j'utilise lorsque je pêche en float-tube ou en street-fishing. 

Quels sont les différents modèles existants ?

Si vous n’êtes pas porteur de lunettes de vues, pour vous le choix est simple. Sinon, il y a :

  • Les verres clipsables :  c’est le premier modèle que j’ai acheté, il y a une vingtaine d’année. Je l’ai assez peu utilisé car cela alourdissait le poids de ma monture de vue et la qualité des verres n’était pas terrible. Je déconseillerais totalement cet achat.
  • Les sur-lunettes : c’est le modèle que j’utilise majoritairement. J’ai changé fin 2016 l’une de mes paires suite à la casse d’une branche qui s’avéra non réparable et j’ai constaté une nette amélioration de la qualité en 10 ans : elles sont plus légères et la qualité du verre est bien supérieure aux précédentes. De surcroît, elles sont fournies avec un étui et une attache pour les garder autour du cou quand on ne les utilise pas.
  • Les lunettes à sa vue : c’est un luxe non remboursé par la sécurité sociale. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle, elle peut prendre en charge ce type de dépense.

Pour ma part, j’ai profité d’un changement de monture et de verres pour négocier avec l’opticien un tarif avantageux sur une paire de lunettes polarisantes à ma vue, à la place d’une paire de solaires pour 1 € de plus. J’en suis très satisfait.

La couleur des verres

Le principe général : verres clairs quand il fait sombre pour capter la lumière, et foncés quand il y a beaucoup de luminosité. Attention, un environnement sombre peut-être lié à un temps couvert ou à une voûte végétale empêchant le soleil de pénétrer jusqu’à la rivière.

Il existe 4 teintes principales :

  • Le jaune pour les conditions de faible luminosité.
  • Le vert ne dénature pas les couleurs.
  • Le brun augmente les contrastes.
  • Le gris est excellent pour la restitution des couleurs.

A mon sens, il faut investir dans plusieurs paires si vous pêchez dans des conditions très différentes. Mes choix :

Lorsque je pratique en ruisseau ou rivière à truites, secteur qui comportent de nombreuses zones très ombragées, j’utilise des verres jaunes. Ce coloris capte le maximum de lumière très utile dans ces conditions.

En float-tube la réverbération est très importante sur l’eau, j’opte alors pour des verres gris. J’utilise la même paire en street-fishing, du fait de l’absence d’ombrage sur le bord de la rivière.

A quel prix ?

Les prix vont de 60 à 100 € pour trouver un modèle de bonne qualité. Les sur-lunettes coûtent plus chères et leur prix avoisine les 100 €. Une paire à votre vue est un luxe, elle m’a coûté 400 €.

Advertisement
A propos de l'auteur
Je pêche exclusivement aux leurres. J'adore pratiquer en ruisseau et petites rivières, biotopes qui exigent pour réussir une approche discrète et un bon niveau technique. J'affectionne tout particulièrement la traque de la truite, de la perche et du chevesne. Depuis mai 2017, j'arpente les berges de Saône à deux pas de chez moi, découvrant ainsi le "street-fishing" ses contraintes et ses plaisirs. Je suis aussi un pêcheur engagé, bénévole depuis 2011 dans une aappma et élu secrétaire en 2015.

Un commentaire sur “L’accessoire très utile à la pêche : les lunettes polarisantes

  1. Auchon dit :

    A quand un article sur les lunettes roses qui permettent de voir des poissons là ou il n’y en a plus, et qui seraient distribuées gratuitement par aliexpress?
    Super blog continuez à nous faire raver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remonter en haut