Le Petit Fishare – Dictionnaire de pêche : tous les termes expliqués

Bienvenue sur « Le Petit Fishare« , le dictionnaire de pêche où tous les termes utilisés aujourd’hui vous sont expliqués !

AAPPMA : Association Agréée pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques. Pour pêcher en France sur le domaine public et une grande partie sur le domaine privé, il faut être adhérent à une AAPPMA. L’ adhésion se traduit par l’achat d’une carte de pêche.

Accroche-leurre : accessoire monté sur le blank d’une canne permettant d’accrocher son leurre lors des déplacements entre deux postes de pêche.

Achigan : nom canadien donné au black-bass. 

Action d’une canne : caractéristique de la courbure d’une canne à lancer ou à mouche. On parle d’action lente, parabolique, de pointe ou en terme anglais regular, fast, extra-fast. L’action d’une canne est différente de la puissance. Cette dernière portant sur la plage de poids pouvant être lancer avec une canne.

Administrateur : Représentant élu en assemblée générale au sein d’une AAPPMA ou d’une Fédération Départementale. Il y a au minimum 7 et au maximum 15 administrateurs dans un Conseil d’Administration.

Affluent : cours d’eau qui se jette dans un autre de plus grande importance. Exemple, l’Yonne est un affluent de la Seine.

Agrafe : Accessoire utilisé pour faciliter le changement de leurre, en évitant de refaire systématiquement son nœud de raccord.

Alevin : jeune poisson né dans l’année.

Amont : partie d’un cours d’eau entre un point considéré et sa source. 

Anneau brisé : anneau qui sert à tenir les hameçons sur les leurres.

Ardillon : barbe métallique se trouvant entre la pointe et la hampe visant à éviter que le poisson se décroche au-cours du combat en cas de mou dans la ligne.

Arlesey : type de plomb en forme de poire, équipé d’un émerillon baril servant dans certain montage.

Arrêté préfectoral : Le préfet représentant de l’Etat publie chaque année un arrêté préfectoral qui définit des règles applicables au niveau du département. Exemple : la taille légale de capture par espèce, date d’ouverture et de fermeture pour les espèces en bénéficiant, mais aussi des mesures de restriction de l’usage de l’eau en cas de sécheresse pouvant aller jusqu’à l’interdiction de pratiquer la pêche de loisir. Ce fut le cas dans le département du Rhône en 2003, pour l’ensemble des rivières de 1ère catégorie.

Assist hook (mot anglais) : hameçon simple qui n’est pas relié directement au leurre par un anneau brisé, mais par un morceau de tresse. Ce type d’hameçon est très utilisé en mer.

Attractant : procédé chimique ou naturel utilisé pour attirer le poisson. L’attractant peut-être intégré au leurre souple par le fabricant, ou ajouter par le pêcheur en usant d’un gel ou d’un spray. Le pêcheur au coup ou le carpiste l’ajoute dans son amorce. Il peut s’agir de sel, d’anis, d’aïl, de calamars…

Aval : partie d’un cours d’eau entre un point considéré et sa confluence avec un autre cours d’eau.

Back lead (anglais) : système de plomb que l’on met sur la ligne afin de la faire couler et la plaquer sur le fond. Le Flying Back Lead est une variante qui libère la plombée au ferrage.

Baitcasting : technique de pêche visant à utiliser un moulinet à tambour tournant et à une canne spécifiquement conçue pour cela. Ce matériel est arrivé sur le marché français au début des années 2000.  

Baitfish : poisson-fourrage, c’est à dire petits poissons blancs servant de nourriture aux carnassiers.

Baitfiness : matériel baitcasting d’une puissance UL ou L en vue de capturer des carnassiers ou de la truite. Le baitcasting excelle dans les pêches lourdes avec des leurres tirant fort type crankbait ou spinnerbait. L’usage d’un ensemble baitcasting en finesse requiert de la haute-technologie, qui donne un prix déraisonnable.

Balancer : type de lancer sous la canne, utilisé lorsque l’encombrement du poste ne permet pas de réaliser un coup droit ou un revers. Ce type de lancer permet d’être très précis car on lance dans l’axe du poste visé.

Balle : plomb en forme de balle de fusil utilisé pour pêcher à la tirette, en texan ou au carolina.

Bannière : fil entre la pointe de la canne (scion) et  le leurre.

Bas de ligne (BDL) : Sa fonction est d’assurer la perte de seulement une partie du montage en cas de d’accrochage à fond ou de combat se finissant mal pour le pêcheur. Il peut aussi s’agir d’un bas de ligne adapté à la pêche de certains poissons comme le brochet permettant de se prémunir d’une coupe à cause de leur gueule garnie de dents tranchantes, avec des bas de ligne en titane, en acier ou encore en fluorocarbone.

Bass-boat : barque de pêche conçue spécialement pour traquer le black-bass aux Etats-Unis. En France, mot utilisé pour désigner une embarcation pontée, équipé généralement d’un moteur électrique à l’avant, d’un moteur thermique à l’arrière, d’un sondeur, de différents coffres sous le pont pour y ranger tout le matériel (cannes, boîtes de leurres, gilet de sauvetage, jerrycan d’essence…). On y pêche très souvent debout.

Bateau-amorceur : bateau télécommandé utilisé par les carpistes pour aller déposer des appâts ou leur ligne montée sur la zone de pêche.

Benthique : se dit d’un poisson ou d’un invertébré vivant sur le fond d’un plan d’eau ou d’une rivière. Exemple : la brème est un poisson benthique.

Berge : bordure d’un plan d’eau ou d’un cours d’eau.

Bief : déviation d’un cours d’eau pour mener à l’eau à un moulin. On parle aussi de bief pour désigner l’étendu d’eau entre deux barrages sur un cours d’eau canalisés (le Lot par exemple).

Biotope : milieu biologique défini.

Blade : leurre métallique en forme de lame ou palette rajoutée sur un leurre souple.

Blank (anglais) : corps de la canne.

Bottom taping : animation que l’on donne à un crankbait ou longbill minnow en faisant taper sa bavette contre le substrat. Cette action soulève des sédiments donnant l’illusion d’un poisson se nourrissant.

Bouchon : désigne le flotteur utilisé par le pêcheur au coup.

Branchie : système respiratoire d’un poisson.

Brocheton : petit brochet faisant entre 0 et 30 cm.

Bûche : brochet faisant entre 70 et 100 cm.

Butt : désigne le talon de la canne.

Buzzbait : leurre de surface dont « l’hélice » sert à générer des perturbations en surface.

Buzzing : action de ramener un shad type virgule monté en texan assez rapidement pour que la nageoire caudale fasse des vibrations en surface.

Canal : cours d’eau construit par l’homme fonctionnant avec un système d’écluses prévu pour y faire circuler des péniches. 

Carolina rig : C’est un montage constitué d’un plomb lourd coulissant, d’une perle en plastique et d’un émerillon baril, d’un bas de ligne compris entre 50 et 60 cm, d’un hameçon, d’un leurre en plastique comme un ver, un lézard ou une écrevisse. Comme le montage texan, ce dispositif est anti-herbe ce qui permet la prospection des endroits encombrés.

Capot : bredouille. Terme particulièrement utilisé chez les carpistes.

Carpiste : pêcheur de carpes.

Carte de pêche : document que tout pêcheur doit avoir obligatoirement sur soi. En prenant une carte de pêche vous êtes de fait adhérent à une AAPPMA (voir ce terme), vous bénéficiez de divers droits :

  1. Pouvoir pêcher sur les lots de votre AAPPMA.
  2. Pouvoir pêcher sur les lots d’autres AAPPMA, si la votre est adhérente à la réciprocité départementale.
  3. Pouvoir vous présenter à l’assemblée générale annuelle.
  4. Pouvoir voter à l’assemblée générale annuelle (pour les mineurs, les cartes à la journée ne donnent pas de droit de vote).
  5. Pouvoir vous présenter à des fonctions de garde de pêche particulier ou d’administrateur de votre AAPPMA.

Catch and release : terme anglais signifiant attraper et relâcher. Action comportementale d’un pêcheur qui considère le poisson qu’il a attrapé comme un compagnon de jeu, et non plus comme une nourriture susceptible de finir systématiquement dans une assiette.

Catégorie : Il existe deux catégories en France.

  1. La première vise à définir les rivières et plans d’eau où vivent en majorité des salmonidés, truites en premier lieu (mer, fario, arc-en-ciel) mais il ne faut pas oublier les ombles chevaliers, l’ombre commun… Cette catégorie bénéficie de mesures de protections plus importante que la seconde, car elle est fermé a toute action de pêche 6 mois dans l’année.
  2. La deuxième catégorie regroupe les rivières ou plans d’eau qui ne sont pas classés en première catégorie.

Cassure : rupture de pente où se tiennent généralement les carnassiers en chasse.

CDL : Corps De Ligne.

Chasse : désigne l’attaque d’un carnassier engendrant la fuite de petits poissons à la surface de l’eau.

Chatterbait : sorte de rubber jig muni d’une palette en tête très efficace sur le brochet comme le black-bass.

Chevrotine : gros plomb rond fendu utilisé pour lester un montage, peut-être utilisé comme plomb pour le drop-shot.

Club Halieutique Inter-Départemental (CHI) : Association regroupant une grande partie des Fédérations Départementales se trouvant au sud du fleuve Loire, visant à développer le tourisme pêche. Le CHI offre la possibilité à un pêcheur adhérent à une AAPPMA réciprocitaire et payant une cotisation spécifique à pouvoir pratiquer dans une AAPPMA réciprocitaire d’un autre département. Exemple, un pêcheur du Rhône (69) peut pêcher en Haute-Loire (43) sans avoir nécessairement à remettre la main au porte-feuille. Plus de détails sur leur site internet : club-halieutique.fr

Colorado : forme de palette ronde émettant beaucoup de vibrations basse fréquence.

Confluence : jonction de cours d’eau.

Confluent : Endroit où deux cours d’eau se rejoignent.

Conseil d’Administration (AAPPMA) : Regroupe les personnes élues en assemblée générale chargées de la gestion quotidienne de l’association. Le conseil d’administration élit en son sein un bureau qui est composé au minimum d’un Président, d’un Vice-Président, d’un Secrétaire et d’un Trésorier.

Courant : mouvement de l’eau de l’amont vers l’aval.

Countdown : terme anglais signifiant compte à rebours. C’est un poisson-nageur qui descend toujours à la même vitesse. Il suffit de compter mentalement le temps qui s’écoule depuis l’arrivée sur l’eau pour déterminer la profondeur où se trouve le leurre.

Couvert : végétation qui surplombe la rivière, et par extension tout ce qui est au dessus de l’eau : plantes, branches, arbres, rochers, pontons, quais…

Crankbait : leurre muni d’une bavette plus ou moins longue permettant au leurre de plonger plus ou moins profondément. Leurre souvent « rondouillard » qui sert à déclencher les touches de poissons actifs car utilisé pour du power fishing. Une simple récupération en linéaire lui permet d’être pêchant.

Crawfish : écrevisse en anglais.

Crawler : leurre de surface qui brasse de l’eau pour attirer l’attention des carnassiers.

Créature : leurre souple  pourvu de nombreux appendices le faisant imiter une écrevisse, un lézard ou rien de particulier. Un leurre utilisé seul ou en trailer sur un jig.

Cuillère ou Cuiller : leurre en acier à palette tournante ou ondulante.

Cuissardes : bottes montant jusqu’aux cuisses.

Current : courant en anglais.

Darse : port fluvial qui n’est généralement pas autorisé à la pêche. Toutefois, l’entrée est un hot-spot en période de crue, la darse servant de refuge aux poissons.

Dart : mouvement latéral très prononcé d’un leurre.

Départ : touche (pêche de la carpe).

Déroule : touche (pêche de la carpe).

Dérouler : fait d’avoir une touche (en référence à la bobine qui tourne en se dévidant à la touche).

Down sizing : technique de pêche au leurre qui consiste à pêcher avec de plus petits leurres qu’en temps normal pour tenter de déclencher des touches lorsque des plus gros leurres ne marchent pas.

Droper : sortir le poisson hors de l’eau sans épuisette en se servant du mouvement de la canne comme d’un levier.

Drop Shot : montage pour la pêche au leurre. Un plomb termine le bas de ligne. Le leurre se trouve en général à une vingtaine de centimètres du plomb, bien qu’on puisse l’éloigner beaucoup plus en fonction de comment l’on souhaite pêcher. On peut aussi parler de « double drop shot » lorsque deux leurres sont montés sur une même ligne, avec un leurre en potence.

Echo-sondeur : appareil électronique comportant une sonde et un écran, permettant de visualiser la nature du fond, la profondeur, la présence de poisson, la température de l’eau. Une aide précieuse pour le pêcheur.

Entente Halieutique du Grand Ouest (EHGO) : Association fondée le 7 juillet 1981 qui regroupe à ce jour 34 fédérations pour 37 départements (4 en région parisienne), pour plus de détails consulter le site internet à l’adresse suivante : ehgo.fr

Enduro : concours de pêche de la carpe organisé sur plusieurs jours.

Engamer : action du poisson qui consiste à avaler l’esche et l’hameçon.

Epuisette : accessoire comportant un filet profond et un manche pour recevoir le poisson capturé, et le sortir sans se blesser ou le blesser. 

Esche : appât que l’on met à l’hameçon.

Etang : plan d’eau naturel ou artificielle, généralement de petite dimension.

Etiage : niveau d’eau le plus bas d’un cours d’eau.

Fédération Départementale : regroupe les AAPPMA d’un département. Les fédérations sont composées à la fois de bénévoles (Président, secrétaire, trésorier, administrateurs) que de salariés qui sont des professionnels dans la gestion des milieux aquatiques (technicien rivière, chargé d’études…), dans le développement du loisir pêche (animateur pêche) et dans la surveillance des milieux aquatiques (garde-pêche).

Ferrage : mouvement de ferrer un poisson.

Ferrer : action visant à tendre sa ligne pour assurer la pénétration de l’hameçon dans les chairs de la gueule du poisson.

Feuille de saule : forme d’une palette de cuillère qui imite la feuille de l’arbre.

Ferrailleur : désigne les pêcheurs à la cuiller ou cuillère. Terme péjoratif.

Fish (anglais) : poisson.

Finess : leurre imitant une forme de poisson, sans nageoire caudale. Efficace lorsque les pêches sont difficiles, ce sont des leurres à animer. Un montage pertinent pour ce type de leurre est le drop shot ou le darting.

Fleuve : cours d’eau qui finit sa course dans la mer.

Floating : signifie flottant en anglais.

Float-stop : Perle en caoutchouc placée sur la ligne pour stopper un flotteur coulissant ou une balle lorsque l’on pêche en texan.

Float-tube : embarcation gonflable où le pêcheur est assis dedans comme dans un fauteuil. Le déplacement se fait à l’aide de palmes aux pieds, et en marche arrière. Le prix est abordable. Idéal pour pêcher des bras morts, plans d’eau… 

Fluorocarbone : fil servant à réaliser des bas de ligne. Son indice de réfraction étant proche de l’eau, il est beaucoup utiliser comme bas de ligne de discrétion lorsqu’on pêche en eau claire. Il a aussi la faculté de résister à l’abrasion, à tel point qu’il est utiliser dans la pêche du brochet dont les dents sont coupantes comme des rasoirs mais dans de fort diamètre. 

Fly Tying : montage de mouches.

FNPF : Fédération Nationale de la Pêche en France. Les missions de la FNPF sont :

  1. Représenter et coordonner les actions des 94 Fédérations Départementales qui regroupent les 3 700 AAPPMA.
  2. Protéger le patrimoine piscicole et les milieux aquatiques.
  3. Promouvoir la pêche en eau douce.

Football jig : tête plombée dont la forme ressemble à un ballon de rugby.

Fourrage : petit poisson servant de nourriture aux carnassiers. Les anglais parlent de baitfish.

Fraie : période de reproduction des poissons.

Frayère : zone où se reproduise les poissons.

Frog (mot anglais) : imitation de grenouille.

Gammare : petit crustacé, souvent appelé crevette d’eau douce. On le trouve beaucoup dans les rivières à truites.

Garde de pêche : personne chargée du contrôle de la pêche. La plupart des gardes sont des gardes pêche particuliers, c’est à dire des bénévoles (membre d’aappma). Il existe des gardes de pêche fédéraux, salariés d’une fédération départementale de pêche. Vous pouvez aussi être contrôlé par la police nationale ou la gendarmerie.

Gaule : canne

Gestion patrimoniale : Méthode de gestion des milieux aquatiques possible uniquement dans les biotopes en bonne santé, et qui implique :

  1. L’interdiction de déversement (lâchers) de tout poisson issu de pisciculture que ce soit à l’état d’oeuf (boîte Vibert), d’alevins ou d’adultes.
  2. La préservation de l’état des milieux (défense des zones humides) et des peuplements piscicoles (pêche sans ardillon obligatoire par exemple).
  3. Des actions humaines contrôlées : travaux d’aménagement ou d’entretien soumis à validation par un technicien rivière.

Gilet de pêche : vêtement comportement de nombreuses poches permettant de stocker tous son petit matériel.

Gilet de sauvetage : obligatoire dès lors que l’on pêche à partir d’une embarcation : float-tube ou bateau.

Glane : nom familier du silure (siluris glanis).

Gobage : rond dans l’eau fait par un poisson venu prendre une proie dérivante en surface.

Gravière : type de plan d’eau issu de l’extraction de graviers et mis en eau après la fin de son exploitation. 

Grégaire : qui vit en troupeau. 

Halieutique : qui concerne la pêche.

Hameçon : crochet métallique servant à capturer un poisson.

Hardbait : terme anglais signifiant poisson-nageur.

Haut-fond : un relief subaquatique dont la profondeur est moindre par rapport à ce qui l’entoure. Les hauts-fond sont souvent colonisés par des herbiers. Il constitue un poste à ne pas négliger.

Herbier : flore aquatique.

Heavy Sinking : se dit des leurres coulant rapidement.

Inch : unité de mesure anglaise faisant 2,52 cm. Cette mesure est utilisée pour désigner la taille des leurres souples. Ainsi 2″ = 5 cm ; 3″ = 7.5 cm ; 4″ = 10 cm ; 5″ = 12,6 cm ; etc…

 

Jack : appellation utilisée pour désigner un brochet faisant entre 50 et 70 cm.

Jerk : animation d’un leurre qui consiste à donner un coup de scion ample et plus ou moins énergique, selon la nage souhaitée.

Jerkbait : Leurre longiligne qui possède une bavette. Ce sont des leurres à animer avec des jerks ou des twitchs à la différence d’un crankbait.

Jig : Il existe plusieurs types de jig. Les métalliques sont souvent utilisés en mer et les rubber jig sont des têtes plombées muni d’une jupe en silicone et d’un balais anti-herbe protégeant la pointe de l’hameçon.

Jighead : appellation anglaise pour tête plombée.

Jointed : appellation pour parler d’un poisson-nageur articulé.

Keeper : terme utilisé pour un black-bass au-dessus de la taille légale.

Lac : vaste étendue d’eau d’origine naturelle ou non. On parle par exemple de lac de barrage.

Lame vibrante : leurre métallique haut et fin, qui ressemble à une lame de couteau.

Lancer : action de propulser son montage. 

Lancer léger (Light) : correspond à une puissance de lancer comprise entre 3 et 10 grammes.

Larve : insecte dans son premier stade de développement. 

Leader : terme anglais signifiant bas de ligne.

Leurriste : pêcheur au leurre.

Lipless crankbait : crankbait sans bavette.

Longbill minnow : jerkbait à grande bavette.

Long slide : manière de faire avancer un leurre de surface, tel un stickbait par de longue glissade.

Lucifuge : poisson qui craint la lumière, tel que le sandre.

Lunker : black-bass de plus de 50 cm, le graal du bassman.

LS : abréviation de leurre souple.

Maille : taille à partir de laquelle un poisson peut-être gardé par le pêcheur.

Maille à fenêtre (de captures) : Il s’agit d’une réglementation en eau douce relativement récente en France. Une maille de 50-70 cm pour le brochet, signifie qu’un pêcheur  pourra gardé un poisson comprise entre 50 et 70 cm. Cette réglementation vise à protéger autant les juvéniles et les gros reproducteur, une femelle de 80 cm produisant plus d’oeufs qu’un sujet de 60 cm.

Mellifère : Se dit d’une plante permettant la production de miel par les abeilles en leur fournissant du nectar.

Mimétisme : Faculté de variations des couleurs de la robe d’un poisson afin de se dissimuler dans son milieu.

Montage Texan (Texas Rig) : 
montage d’un leurre  souple visant à ce qu’il ne s’accroche pas dans les différents obstacles aquatiques. On pique la pointe de l’hameçon dans le leurre. Un ferrage appuyé est nécessaire pour permettre de dégager la pointe et d’assurer un ferrage efficace.

Montage Carolina : montage avec plomb coulissant suivit d’une bille protégeant le nœud reliant le bas de ligne à l’hameçon texan sur lequel le leurre est monté. 

Moucheur : pêcheur à la mouche.

No-kill : Pratique visant à relâcher systématiquement à l’eau tous les poissons capturés. Cette pratique est de plus en plus répandue. Néanmoins, elle n’a de sens que si tout est mis en oeuvre pour garantir au poisson une chance de survie. Ce qui implique : d’abréger le combat au maximum, d’utiliser une épuisette à maille caoutchouc, à ne pas prendre trop de temps pour photographier sa prise, de prendre le temps d’oxygéner le poisson avant  sa relâche, de ne pas pêcher les trop grandes profondeurs en lac de barrage, d’utiliser des hameçons sans ardillons, etc… C’est un cheminement propre à chaque pêcheur qui implique aussi de respecter le choix des autres. Le pêcheur conservant quelques prises dans l’année, pratique le prélèvement raisonné.

Nylon : Matériau synthétique dont l’on fait du fil de pêche. 

Nymphe : imitation de larve plombée utilisée dans la pêche à la mouche.

Omnivore : qui se nourrit indifféremment d’aliments d’origine animale ou végétale. Le chevesne est un poisson omnivore.

Opercules : elles recouvrent les branchies pour les protéger.

Oz : Unité anglaise, l’once correspond à 28,4g. Cette mesure est utilisée pour indiquer la puissance d’une canne (¼ à 1 oz soit 7 à 28 grammes) ou le poids d’un leurre.

Ongle (palette) : Palette  d’une cuillère ayant la forme d’un ongle, la plus célèbre d’entre elle est la Mepps Aglia. Elle tourne loin de son axe. 

Palplanche : poutrelle qui s’emboîte bord à bord avec d’autres pour former une cloison étanche utilisée en terrain meuble ou immergé, typique sur le bord d’un quai.

Passe à poissons : dispositif permettant aux poissons de remonter un cours d’eau barré naturellement ou artificiellement (barrage).

Pattern : Schéma mental de pêche qui correspond à la solution trouvée lors d’une session pêche. Exemple, capture de perches en drop-shot, plomb terminal de 5 grammes, finesse 2 pouces coloris naturel 30 cm au-dessus, sans animation dans des trouées d’herbiers. Il est important d’essayer de comprendre pourquoi on a pris du poisson un jour donné. C’est à dire identifier le pattern. 

Pêche en linéaire : technique de pêche aux leurres qui consiste à lancer et à ramener le leurre en ligne droite.

Pencil bait : Leurre avec un corps allongé en forme de crayon. On parle aussi de stickbait.

Perle : accessoire servant à protéger le nœud dans un montage en texan ou carolina.

Perruque : Gros emmêlement de fil souvent provoqué par le foisonnement à la sortie du moulinet quand il est trop plein pour un modèle spinning ou sur un emballement de la bobine d’un moulinet baitcasting.

Pitching : Lancer en balancer sous la canne à faible distance (5 à 10 mètres) avec une canne baitcasting.

Plateau : vaste étendu de terrain plat surélevé ; dans une rivière zone moins profonde bordant généralement une cassure.

Poisson blanc : terme générique pour désigner les cyprinidés.

Popper : Leurre de la famille des leurres de surfaces. A une bouche de forme concave qui lui permet, selon les animations qu’on lui confère (souvent des twitch, cf. définition), de créer des gerbes d’eau en faisant un son caractéristique. Utilisé pour pêcher beaucoup d’espèces de poissons comme le brochet, la perche, le black bass…

Pop-up : bouillette flottante.

Poutre : brochet dont la taille est supérieure à 100 cm.

Power fishing : stratégie de pêche au leurre qui consiste à utiliser des leurres qui balayent du terrain pour localiser les poissons actifs. Les crankbaits, cuillères et autres leurres « agressifs » conviennent bien pour cette approche.

Pick-up (anglais) : anse de panier de moulinet (arc en acier) comportant le galet.

Pin’s (anglais) : petit poisson.

Poutre : désigne un brochet qui dépasse le mètre.

PM : Porte-Moulinet.

Propbait : leurre à hélices souvent flottant mais existant aussi en version coulante.

Quota : limitation d’une nombre de prises possible par jour. 

Radier : Zone d’une rivière où la hauteur d’eau est plus faible, l’écoulement plus rapide et le fond souvent plus rocheux ou fait de lits de gravier.

Rapala : antonomase (nom de marque devenu nom commun) qui désigne un poisson nageur, Rapala étant la marque à l’origine de ces types de leurre.

Ratio : Mesure de la vitesse de récupération d’un moulinet. C’est le nombre de tours que fait la bobine pour un tour de manivelle. En multipliant le ratio par le périmètre (moyen) de la bobine on obtient la récupération mesurée en cm.

Rattle : il s’insère dans un leurre souple pour ajouter un signal sonore. Il peut aussi être inclus dans un poisson nageur au cours de sa fabrication. Le bruit est provoqué par des billes en métal ou en verre qui s’entrechoquent.

Réciprocité : accord signé entre une AAPPMA et sa fédération départementale autorisant les adhérents des autres AAPPMA à venir pêcher sur ses lots de pêche. On parle d’une AAPPMA réciprocitaire ou non réciprocitaire. L’accord de réciprocité peut prévoir une cotisation spécifique qui est collectée par la Fédération Départementale, puis reversée en totalité aux AAPPMA adhérentes en fonction de critères qui varient d’un département à l’autre.

Rhizome : Sorte de racine servant de réserve d’énergie pour la plante, pour certaines plantes, c’est aussi un moyen de reproduction végétative (création d’un clone) qui leur permet de se répandre.

Ripisylve : Formation végétale le long d’un cours d’eau. La ripisylve joue un rôle important dans la filtration des eaux de ruissellement. Elle offre de l’ombrage contribuant à limiter le réchauffement des eaux. Elle crée des caches, et grâce aux racines des arbres ou arbustes contribue à maintenir la berge tout assurant une aide au bon fonctionnement hydraulique du cours d’eau.

Rodbuilding : terme anglais signifiant le montage de cannes.

Run : touche (pêche de la carpe).

Rush : démarrage rapide et puissant d’un poisson.

Sandrillon : jeune sandre.

Scalimétrie : elle correspond à une méthode permettant de déterminer l’âge des poissons ou des reptiles à partir de leurs écailles, plus précisément à partir des stries de croissance qu’elles affichent comme pour un arbre.

Scion : pointe de la canne.

Sèches : Les mouches sèches sont sans doute les modèles les plus utilisées dans cette technique de pêche. Elles imitent l’insecte au stade imago (stade final de métamorphose) où l’insecte arrive à la surface et est le plus vulnérable car ses ailes ne sont pas encore sèches pour pouvoir s’envoler. Elles peuvent être utilisées pendant toutes les saisons. Les imitations vont du minuscule moucheron à la grosse mouche de Mai. Le plus difficile est de trouver le bon modèle.

Sens de l’eau : don que possède certains pêcheurs. En réalité, capacité d’un pêcheur à analyser le milieu aquatique, son évolution, celles de ses habitants pour déterminer la tenue potentielle d’un poisson. Le sens de l’eau sert à identifier le pattern.

Seuil : petit barrage construit par l’homme sur un goulot d’étranglement naturel d’un cours d’eau. 

Shad : leurre souple avec un paddle en guise de caudale qui s’anime lors de la récupération du leurre ainsi qu’à sa descente dans l’eau.

Shallow : Terme anglais qualifiant une zone de faible profondeur, comme une plage, un banc de sable, un haut-fond… Il est également employé pour désigner un leurre ou un montage conçu pour évoluer sur ce type de secteurs. 

Sifflet : brochet dont la taille est comprise entre 30 et 50 cm.

Siluriste : pêcheur de silures.

Sinking : action d’un leurre qui, lorsque on effectue une pause, coule. Utile par exemple lorsque on souhaite pêcher en profondeur en laissant couler son leurre et en l’animant proche du fond.

Skipping : typer lancer visant à faire ricochet son leurre sur l’eau.

Softbait : terme anglais signifiant leurre souple.

Spinnerbait : le spinnerbait est un leurre à palettes muni d’une jupe en silicone dont l’avançon métallique en forme de V et l’hameçon recourbé vers l’intérieur font de lui un tout terrain redoutable sur de nombreuses espèces.

Spinning : C’est la pêche au lancer avec un moulinet à tambour fixe.

Split shot : C’est aussi le nom d’une version allégée du montage Carolina, une chevrotine (gros plomb) est placée de 30 à 70 cm devant le leurre souple.

Spod : sorte de godet en forme de fusée permettant de propulser des appâts sur son coup à l’aide d’une canne à spod. Cet engin est également appelé « bait rocket ».

Spot : coin de pêche.

Stalking : Pêche à itinérante de la carpe à courte distance.

Stickbait : Leurre de la famille des leurres de surfaces. Long et sans bavette (stick = baton en anglais), il doit être animé par des twitchs réguliers pour lui donner une nage en walking the dog

Stop and go : animation consistant à faire des pauses de quelques secondes avant de reprendre sa récupération continue au moulinet.

Street-fisher : pêcheur pratiquant en milieu urbain.

Street-fishing : pratique de la pêche du bord en milieu urbain. L’esprit est de pêcher à côté de son lieu de travail ou de chez moi, dans des sessions souvent courtes. La perche, le sandre, le chevesne sont les principales cibles. La taille importe peu.

Stop float : petit matériel de pêche qui permet de bloquer sur sa ligne un plomb amovible, par exemple. Utile par exemple pour le montage texan.

Stream : courant en anglais.

Streamer : mouche imitant des animaux subaquatiques (poissons, têtards).

Stringer : Empile armée d’un triple que l’on fixe sur l’hameçon simple d’une tête plombée.

Substrat : ce qui sert de support (fond de la rivière).

Surdensitaire : poisson déversé dans un milieu en surdensité. Il n’a pas vocation à repeupler un milieu mais à être capturé vite pour satisfaire le pêcheur. Mode de gestion très pratiquée dans les rivières de première catégorie. 

Suspending : action d’un leurre qui, lorsque on effectue une pause, reste à la même hauteur d’eau. C’est à dire qu’il ne coule pas ni ne flotte.

Swimbait : leurre à articulations.

Tambour : bobine du moulinet (surtout employé pour les moulinets à tambour tournant).

Thermocline : Différence de température entre deux zones d’eau contiguës, l’eau plus chaude se trouvant en surface, l’eau froide dans les fonds.

TDL : Tête de ligne.

Tip : extrémité du scion de la canne.

Top water : leurres de surface tel que le popper.

Touche : poisson qui mord à l’hameçon.

Trailer : Accessoire que l’on ajoute sur la partie arrière d’un leurre (jupe, hameçon supplémentaire, leurre souple…).

Tributaire : utilisé pour parler d’un petit affluent, généralement un ruisseau.

Truitelle : juvénile de truites.

Turbidité : état d’un liquide trouble.

Twist : leurre en forme de virgule ou encore en forme de faucille

Twitch : Petites animations brèves et fréquentes du scion de la canne dans le but d’animer notre leurre de manière erratique.

UL (Ultra-Light) : Ultra Léger. A l’origine, canne dont la puissance de lancer est comprise entre 0,5 et 3 grammes. Toutefois, aujourd’hui on trouve des cannes sous cette appellation avec une puissance comprise entre 1 et 5 grammes.

Union Régionale Nord-Est (URNE) : Association regroupant les départements du nord est de la France. Il n’existe malheureusement pas de site internet pour cette organisation. Voir aussi Club Halieutique Inter-départemental et Entente Halieutique du Grand Ouest.

Verticale : Technique de pêche au souple visant à pêcher à la verticale d’une embarcation. Il n’y a pas d’animation, c’est la vitesse de déplacement du bateau et-ou la vitesse du courant qui donne vie au leurre. Cette technique peut se pratiquer à partir d’un quai en street-fishing.

Verticalier  : pêcheur en verticale.

Vivier : bassin ou récipient servant à conserver un poisson vivant.  Certains bateau sont équipé d’un vivier pour conserver des prises pour ne pas casser un coup, tel que perche ou sandre. Un pêcheur en float-tube ou du bord peut utiliser une bourriche flottante.

Wakebait : leurre qui provoque un sillage en surface.

Wacky : technique de pêche visant à piquer un leurre souple en son milieu avec un hameçon simple. Le leurre est généralement un worm ou un leurre finesse. 

Waders : pantalons de pêche étanche de type salopette  qui permet d’avancer dans l’eau, au-delà des cuisses. Il en existe en néoprène, en matériel dit respirant, en PVC.

Wading : action de marcher dans l’eau en utilisant soit des cuissardes soit des waders.

Walking The Dog : animation pour la pêche au leurre qu’on donne notamment aux leurres de surface comme le stickbait (cf. définition). Le leurre met des coups de tête à gauche puis à droite à chaque animation du scion de la canne, comme un chien qu’on promènerait.

Weightless (mot anglais) : montage texan où le leurre seul constitue le poids. Il est utilisé dans les zones de faible profondeur tel qu’un plateau herbeux.

Wide gap (mot anglais) : type d’hameçon texan à hampe arrondie et large.

Wobbling (mot anglais) : action de nage d’un poisson-nageur qui donne l’impression que leurre vacille suite aux tirées imprimées par le pêcheur. 

Worm (mot anglais) : Leurre souple imitant un ver de terre.

Advertisement
A propos de l'auteur
Etudiant en Communication, je suis aussi et surtout passionné de pêche depuis mon plus jeune âge. Après avoir longtemps arpenté les berges en cherchant les carnassiers et truites au leurre, j'ai eu un déclic pour la pêche au coup à la grande canne. Plus tard, mon attrait pour les poissons blancs m'a mené vers ma pêche de prédilection : celle de la carpe, que j'ai tantôt exercée en compétition, tantôt en loisir, en street comme à la campagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remonter en haut