1

Comment pêcher le black bass en hiver ?

Bonjour à tous ! Je suis Théo, je vis dans le Sud de la France et mon poisson favori est le black bass. Aujourd’hui nous allons parler des caractéristiques propres au bass, ainsi que comment les pêcher en période hivernale.

black bass hiver
Un joli black bass à l'approche de l'hiver

Le comportement du black bass

Bien souvent, le black bass est vu par le pêcheur comme le poisson d’été  :

  • qu’on voit se dorer la pilule juste sous la couche d’eau,
  • qu’on pêche avec des leurres imitant des insectes minimalistes,
  • qui donne un combat majestueux avec plein de sauts.

Mais beaucoup l’ignorent encore, ce poisson peut se pêcher durant toutes les saisons et pas que sous un grand soleil !


Que fait le black bass en hiver ?


Les saisons jouent un rôle important dans le comportement du black bass aussi bien dans son alimentation que dans sa zone d’habitation.
En période hivernale (novembre, décembre, janvier) le corps du poisson va s’adapter aux baisses de températures de son milieu et donc réduire son activité de prédateur au minimum possible. Il sera possible de constater une diminution de l’estomac du poisson et une diminution de la couleur buccale qui seront les preuves de cette baisse d’activité.


Les zones à pêcher


Pour ce qui est de la zone de pêche à privilégier, il faut tenir compte du milieu qu’on va pratiquer : rivière, étang ou encore lac de barrage, car le positionnement du poisson pourra varier en fonction.

Dans un étang il faudra cibler les restes d’herbiers ainsi que les bois immergés de préférence sur des bordures ensoleillées. Dans un lac de barrage il faudra cibler les bois morts ainsi que les arbres immergés, tout en ayant vraiment pas peur de descendre dans la couche d’eau (entre 7 et 10 mètres). Enfin, pour les rivières, ciblez principalement les extérieurs des zones de nénuphars repérées pendant la période estivale, ainsi que les bois morts et principalement les têtes d’arbres immergés (entre 5 et 7 mètres).

 

Quel matériel de pêche utiliser ?


La canne

Comme vous avez pu le constater, bien souvent, le poisson va se situer dans des endroits encombrés. Par conséquent, nous n’allons pas disposer d’une marge de manœuvre très grande. C’est un peu le jeu du plus réactif et du plus fort.
Je recommande une canne de puissance Medium Heavy/Heavy pour garder le contrôle lors du combat et disposer d’une action de canne assez raide qui permettra, premièrement, de bien appuyer les ferrages de sorte à louper le moins possible, ainsi que d’extraire le poisson de sa cachette qui bien souvent est représentée par du cover (arbres morts immergés).

Moulinet spinning ou moulinet casting ?


Au bord de l’eau comme sur les réseaux sociaux, on me fait souvent la réflexion : « quel est le mieux entre spinning ou casting ? »
Il n’y a pas de réponse parfaite, aujourd’hui toutes les méthodes de pêche peuvent se pratiquer des deux manières. Il sera juste question de goût, de confort, et de préférence du pêcheur. Néanmoins, certaines fois, l’une sera plus recommandable que l’autre pour des raisons techniques.


Dans le cas présent, je recommanderais une canne casting en Medium Heavy/Heavy jumelée à un moulinet avec un fort ratio (7.4). Le casting est préférable car il est réputé pour avoir une meilleur précision que le spinning, ainsi que pour avoir un contact direct du pouce sur la bobine permettant à n’importe quel moment de la bloquer pour envoyer un ferrage. Enfin, disposer d’un moulinet avec un fort ratio permettra d’extraire le poisson le plus rapidement possible de l’obstacle.

 

Un black bass massif en plein hiver

Tresse ou fluorocarbone ?


Le black bass est un poisson sournois qui utilisera toutes les options possibles pour vous empêcher de le sortir de sa cachette. C’est pour cela qu’il faudra bien choisir son « fil de pêche ».


Tout d’abord, que choisir entre la tresse et le fluorocarbone pour le corps de ligne ?
La tresse a pour avantage de ne laisser aucune élasticité dans votre bannière, mais à la moindre tension exercée sur celle-ci, le poisson la ressentira et recrachera le leurre avant même que vous l’ayez ferré.
Le fluorocarbone, à l’inverse de la tresse, permet d’exercer une tension sur la bannière sans que le poisson ne la sente, mais à pour défaut d’être beaucoup plus élastique.


Pour ces pêches hivernale dans le cover, il est donc préférable d’utiliser de la tresse. Je recommande un diamètre entre 15 et 20 centièmes en fonction de la puissance de votre canne. Ne vous inquiétez pas, la taille de la tresse peut paraitre énorme mais elle n’impactera en rien la quantité de touches obtenues. Elle assurera juste que vous ne vous fassiez pas casser à tous les coups dans le cover.

Enfin pour le bas de ligne, je recommande du 35 jusqu’au 40 centièmes. Il faudra l’adapter de façon cohérente en fonction de la taille de votre corps de ligne. Le choix du diamètre peut aussi être en fonction des spécimens présents sur le lieu de pêche. Il m’est par exemple arrivé de me faire casser 3 ou 4 fois d’affilée en 35 centièmes pour passer ensuite sur du 40 centièmes et sortir tous les poissons suivants. Comment l’expliquer ? Lorsque vous pêchez le black bass dans le cover, il va y avoir une abrasion entre les branches immergés et votre bas de ligne, car le poisson va aller s’entourer autour, et si votre bas de ligne est trop fin, cela se résumera par une casse à chaque fois.

Les leurres

Pour vous parler des leurres, j’ai décidé d’interroger quatre personnes afin de voir ce qui ressort le plus souvent et tirer certaines conclusions.

Totof (pêcheur assidu de black-bass) :

Pour une saison réussie, il faut une frog (grenouille en français) comme une Basirisky, un jig et un leurre de surface comme le Whopper Plopper.

Thierry Cheramy (vice champion de France de pêche du black bass en float-tube 2018) :

Sa sélection pour l’hiver : des worms en montage senko, une créature comme le Fat Ika, un jig et un chatterbait Fox Rage.

Alexis (compétiteur, spécialiste du black-bass) :

Pour lui le black bass en hiver ça se résume à de la craw (écrevisse en français) : de la Dolive Shrimp, Deathadder Hog ou encore Dolive Beaver.

Julien Issanchou (compétiteur avec de nombreux podiums en compétitions black bass)

Ses incontournables pour l’hiver : une créature comme le Fat Ika, un chatterbait et un worm (ver de terre en français) comme le Flick Shake

A travers ces 4 profils, vous l’aurez compris, la pêche du bass n’est pas une science exacte et il existe une multitude de combinaisons de leurres possibles à travers toutes les saisons. Mais nous constatons que bien souvent les craws, les jigs, les chatterbaits et les leurres de surface sont présents dans ces sélections.

De mon côté ma sélection spécial hiver serait une craw comme la Dolive Craw , une créature comme le Fat Ika ou comme le Swamp Hog.

Enfin, il ne faut pas oublier de jouer avec les tailles de leurres, en général il est préférable de pêcher avec des leurres de 4 pouces car les poissons sont sur off. Mais certaines fois, un leurre de 5 ou 6 pouces pour un gros bass qui a un creux peut faire la différence.

S’il faut retenir 3 choses de cet article, c’est d’utiliser une canne forte, ne pas avoir peur d’utiliser de la grosse tresse et un gros bas de ligne et pêcher avec des craw.

Et j’allais oublier… PRENDRE DU PLAISIR au bord de l’eau !

Advertisement
A propos de l'auteur
Je peche depuis plus d’une dizaine d’annee. J’ai participé à différentes compétitions en France comme à l’internationale (float tube, bateau, bord). Mon poisson favori est le black-bass.

Un commentaire sur “Comment pêcher le black bass en hiver ?

  1. FUHRICH dit :

    Sympa a lire et oui la pêche même du bass n’est pas une science exact, perso je dirais « si tu sais où il y en a l’été ils sont là l’hiver sauf si ils ont été enlevé »… A++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remonter en haut